Bègles quartier Birambits

11 février 2018

Assemblée générale du 27 janvier 2018, compte-rendu

tioc

L'assemblée a réuni une quarantaine de personnes. Elle s'est tenue de 16h15 à 17h45. 

Le PV de l'assemblée générale de l'année précédante est lu en séance et approuvé. Il en est de même des comptes de l'année précédente.

Le Bureau démissionne et l'Assemblée élit les membres du nouveau Bureau. Voir page : 

http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.page&bid=1464509&pid=35043583 

Jean Zanchettin, président en titre, n'est pas candidat à sa succession. Il reste au sein du bureau avec les fonctions de Vice-Président.

Roland Goeller lui succède. 

Mme Marie-Hélène Charrier et M. Gilles Hervier rejoignent le bureau en tant que membres. 

Sur proposition du Bureau, l'Assemblée décerne le titre de Président d'honneur à M. Gérard Dumora, qui a éxercé les fonctions de Président de 2003 à 2010. 

Le programme des animations du premier semestre 2018 est présenté.

Voir page : http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.page&bid=1464509&pid=35968769

Une délégation d'habitants du quartier Terres Sud est présente à l'Assemblée. La délégation se fait l'écho des difficultés rencontrées dans le quartier Terres Sud (stationnement, circulation, collecte déchets, chantiers, commerces, services à la personne... ) marqué par une urbanisation dense et, parfois, précipitée. Le collectif est en relation avec la municipalité. Il est en réflexion pour se constituer en quartier (distinct de Birambits). 

Le Bureau rappelle dès lors sa vision des choses : à ce jour, l'Association Birambits regroupe les deux quartiers Birambits et Terres Sud. Les deux quartiers présentent des tropismes différents : Terres Sud est très "récent" tandis que Birambits est plus "historique". Le Bureau souhaite renforcer les échanges et invite les représentants de Terres Sud à le rejoindre. Il estime que l'unité est un atout au cours de la concertation municipale. Cependant, il accompagnera volontiers, le cas échéant, le collectif Terres Sud dans sa démarche de constitution de Quartier si celle-ci devait se poursuivre. 

Le Bureau a noté des évolutions dans la concertation municipale, sous l'impulsion de M. Rossignol Puech, nouveau maire depuis juillet 2017. Des rencontres bilatérales, municipalité-quartiers, ont eu lieu. Elles ont permis d'évoquer les attentes et difficultés du quartier. Les enjeux ont été présentés et formalisés. Le Bureau reste attentif à la poursuite de cette concertation. 

L'AG se termine avec la traditionelle galette des rois.

 

Le PV de l'AG est consultable sur le site : http://beglesbirambits.canalblog.com/pages/pv-assemblee-generale-du-27-janvier-2018/36132511.html


18 décembre 2017

Le long de la route de Toulouse, le quartier Bagatelles-Bahia

projet_bahia_bagatelles_2022

Que se passe-t-il le long de la route de Toulouse, à la hauteur de l'hôpital Bagatelles ? A Birambits, nous en sommes certes éloignés, mais le trafic routier qui s'écoule par la route de Toulouse nous concerne au premier chef, qu'il soit généré par notre quartier ou ailleurs. 

En 2012 fut prise la décision de fermer la structure hospitalière Robert Piquet et de la regrouper avec celle de Bagatelles dont il s'agissait dès lors d'étoffer substanciellement les installations ! N'oublions pas, la métropole est en train de s'étendre, dans sa partie méridionale aussi. Bagatelles renforcé (BAHIA), associé à la structure TONDU (de l'autre côté du pont Simone Veil) répondront (nous l'espérons) aux besoins de soins de la population du sud de la métropole (estimée à terme à quelques 250 000 personnes). 

Ces ambitions supposent une reconfiguration complète du quartier Bagatelles, avec création de l'Espace John Bost, de deux extensions hospitalières BAHIA 1 et BAHIA 2, ainsi qu'un nouveau programme immobilier COGEDIM de quelques 250 logements. Ce programme est envisagé sur une cession foncière réalisée pour compléter le tour de table financier de BAHIA. 

 

Quelques informations factuelles : 

+ 10 000 capacités d'hospitalisation par an

+ 450 lits

Travaux entre 2018 et 2022

250 logements 

 

Des ateliers de présentation du projet ont lieu et nous nous rendrons disponibles pour assister à celui qui concerne les circulations et mobilités. Nous sommes en effet alertés par les flux de circulation supplémentaires générés par ce projet, en un lieu de la route de Toulouse où, aujourd'hui déjà, se produisent d'importants ralentissements et bouchons. 

Nous souhaitons que la commune de Bègles soit attentive à cette problématique et, en relation avec les communes de Bordeaux, Villenave et Talence, réalise une analyse de la valeur * de la route de Toulouse laquelle, ne l'oublions pas, assure deux fonctions essentielles : drainage des quartiers riverains d'une part, accès à la métropole des habitants des communes méridionales (Léognan, Cadaujac, St-Médard, Beautiran ...) d'autre part. 

 

* l'analyse de la valeur est destinée à faire le tableau des enjeux, en situations actuelles et projetée, et d'en déduire les aménagements et travaux nécessaires

 

Posté par maximus67 à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Quelques infos sur les animations du premier semestre 2018

Oyez, oyez ! Tous à vos agendas !

 

ASSEMBLEE GENERALE : samesi 27 janvier, Salle de Mussonville, de 16h00 à 18h00

REPAS-LOTO : dimanche 11 mars, Salle St-Maurice, de 12h00 à 18h00

CHASSE AUX OEUFS de PÂQUES : Parc de Mussonville, samedi 21 avril, à 14h00

VIDE-GRENIERS : dimanche 24 juin, Parc de Mussonville, de 7h00 à 17h00

SORTIE de PRINTEMPS : 6 ou 13 mai, 

Posté par maximus67 à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bientôt, le pont « Simone Veil »

Mardi dernier, 12 décembre 2017, eut lieu en présence de :

- Alain Juppé, maire de Bordeaux et ancien Premier ministre

- Clément Rossignol-Puech, maire de Bègles

- Jean-Jacques Puyobrau, maire de Floirac

- les maîtres d'oeuvre et constructeur OMA et RAZEL-BEC

la cérémonie de pose de la première pierre du futur franchissement de la Garonne, lequel portera le nom de Simone Veil.

pont_simone_veil_2020crédit photo OMA

Communes concernées en foncier : Bordeaux, Bègles, Floirac

Durée des travaux : 32 mois

Livraison prévue : été 2020

Largeur et longueur de l'ouvrage : 44, respectivement 549 mètres

Dans le prolongement du boulevard JJ Bosc, côté Bègles. Circulation non interrompue mais perturbations à prévoir pendant la phase travaux.

Fonctions : trafic routier, transports en commun, modes dit doux, aires piétonnes et festives

Maîtrise d'ouvrage : Bordeaux Métropole (cela veut dire que le pont est financé, exclusivement, avec les impôts de la Métropole bordelaise)

 

Pour nous autres, Béglais du quartier Birambits, le futur pont devrait avoir des retombées positives (nous l'éspérons) en ce qui concerne la circulation routière. Comment ? L'ouvrage est corrélé avec des aménagements du quai Wilson, lequel comportera l'itinéraire cyclable. Le pont Mitterrand pourra ainsi être à trois voies dans les deux sens et fluidifier le trafic sur la rocade. 

L'ouvrage est présenté avec un devis de 146 millions d'€, très voisin du coût du pont Chaban. Un pont très certainement nécessaire à la métropole compte-tenu des enjeux de circulation. Cependant, un pont un peu moins cher aurait fait l'affaire, estimons-nous, non pas en ce qui concerne les prix unitaires des travaux (lesquels ont certainement été discutés âprement), mais si l'on considère que le tissu urbain bordelais (qui ne cesse de s'étendre) a, aussi, besoin de nouvelles écoles, de nouvelles crèches, de nouveaux EHPAD .. . 

 

 

 

 

04 décembre 2017

Madame la chef de gare s'en à la retraite

retraite mme barcella

Emouvante réception, mercredi 29 novembre dernier, d'une personne que nos adhérents et les usagers de la gare de Bègles connaissent bien.  Une assemblée nombreuse s'était réunie dans les locaux de la gare autour de Mme Barcella qui met un terme à une longue carrière cheminote dont les vingt dernières années ont été passées à la gare de Bègles. M. Rossignol-Puech, le nouveau maire, lui a fait l'honneur de sa présence. Il marque ainsi son attachement à ce que « la vente des billets continue » et que la gare reste un lieu de service public pour la ville. Quant à Mme Barcella, que nous dit-elle ? « J'ai été heureuse de ce travail mais je ne suis pas mécontente de partir, et j'aurais aimé transmettre ce que j'ai appris ». Ce qu'elle envisage de faire désormais ? Elle n'en a soufflé mot, mais gageons que nous la verrons souvent encore prêter main forte aux animations de l'Association du quartier. 

Nous lui souhaitons une excellente et profitable retraite. 

Posté par maximus67 à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


25 novembre 2017

Décembre puis janvier

Chers amis habitants du quartier de Birambits, à vos agendas !

Rappel : Une fête autour de l'Arbre de Noël est prévue le samedi 16 décembre prochain, à la salle Delteil, à partir de 15h30. Il reste quelques jours pour inscrire vos jeunes enfants. 

Prenez note : L'Assemblée Générale de notre Association est prévue le samedi 27 janvier, à 16h, dans la salle de Mussonville. Les convocations parviendront aux adhérents en temps utile. 

Posté par maximus67 à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 novembre 2017

Réunion mairie / quartier Birambits, le 17 novembre 2017

Compte-rendu

M. le Maire, entouré de ses adjoints et services, a reçu les représentants des quartiers de Birambits et Argous le 17 novembre dernier. L'objet en était une prise de contact ainsi qu'une revue d'affaires des thèmes et problématiques qui touchent les quartiers. 

Il nous est apparu que la nouvelle équipe municipale souhaite instaurer avec les quartiers un processus de concertation et d'échanges, tant pour les questions du quotidien que pour les orientations d'avenir.  

Les représentants du quartier Birambits ont exposé les questions développées dans la note d'enjeux. La municipalité en prend note. 

M. le Maire a indique que des réunions thématiques auraient lieu ultérieurement, ainsi que des tournées in situ, régulières, selon un calendrier à convenir. 

M. le Maire a, par ailleurs, précisé les points suivants :

1. L'urbanisation accélérée de la commune, notamment le long de la ligne C et du quartier Terres-Sud, n'est pas sans poser problème. La commune a décidé de ralentir le rythme de construction des logements. De 600 par an à l'heure actuelle, celui-ci devrait s'établir à 320 à partir de 2018. Le territoire communal ne recevra des immeubles (supérieurs à R+1) que sur 30% de sa superficie au maximum (ce qui est déjà pas mal) 

2. Le stationnement réglementé (et payant) des voitures devrait être instauré sur la commune à l'été 2018, notamment le long de la ligne C et dans les quartiers Terres Neuves et Terres-Sud (mais pas seulement). Nous rendons attentifve la municipalité au fait d'effectuer, auparavant, les modifications opportunes du plan de circulation dans les quartiers. 

3. Dans le but d'encadrer l'accueil des "gens du voyage", notamment la scolarisation des enfants, la commune se porte candidate pour l'installation d'un Espace Temporaire d'Insertion (E.T.I.), conforme aux nouvelles dispositions légales. 

4. Des aménagements ont été réalisés, quartier Terres-Sud, afin d'empêcher les voitures de stationner devant les bornes et espaces déchets. 

5. Sécurité et délinquance préoccupent la ccommune qui se porte candidate dans le cadre du nouveau dispositif de Police de Proximité. 

Enjeux du quartier Birambits

Courant octobre, le chef de cabinet de la Mairie de Bègles a rencontré les membres du bureau du quartier Birambits pour une prise de contact et « une revue de quartier ». 

Les questions abordées ont fait l'objet d'une note d'enjeux, dont vous trouverez ci-dessous l'intégralité du texte. 

Ce note a servi de présentation lors de l'entretien que M le Maire a accordé, vendredi 17 novembre dernier, aux représentants des bureaux des quartiers Argous et Birambits. Cette réunion fait l'objet d'un compte-rendu sur ce blog.

Nous souhaitons préciser que cette note n'est pas exhaustive, mais évolutive.

N'hésitez pas à nous faire part de vos réactions à travers la boîte de dialogue de ce blog ou sur l'adresse mail habituelle : birambits@gmail.com

 

NOTE D'ENJEUX

Bègles dans la métropole.
La commune compte quelques 26400 habitants en 2014 (source INSEE), en hausse par rapport à 2009. Cependant, la mise en service de la ligne C du tramway et la densification urbaine corrélative laissent entrevoir, à terme, une population de plus de 30000 habitants, avec une densité égale ou supérieure à 3000 habitants/km2.
Le tropisme du quartier Birambits en est affecté en profondeur. D'une part, le Birambits historique, celui du "cournau", connait une densification autorisée par les différentes évolutions du PLU. D'autre part, un Birambits nouveau émerge dans le secteur Terres Sud, autour de l'actuel terminus de la ligne C et du Lycée Vaclav Havel.
Les deux secteurs, Cournau et Terres-Sud, sont très dissemblables, tant par le bâti que par la population. Maisons individuelles anciennes, R+1 maxi, avec qqs immeubles, importante proportion de "Béglais historiques" d'un côté. Immeubles récents, population nouvellement implantée, peut-être plus jeune, de l'autre. L'animation du quartier pose quelques défis et difficultés, et l'hypothèse de la dissociation du quartier, en vue d'en créer un onzième, est à prendre en considération.
Il semblerait par ailleurs que des velléités de prise en charge se fassent jour au sein de Terres Sud.

Proposition : L'Association Birambits gère l'animation des deux secteurs, jusqu'à nouvel avis et en fonction de ses moyens. Elle cherchera à susciter des vocations au sein du secteur Terres-Sud en vue de son autonomie à moyen-terme.

Cette question générale mise à part, se posent plusieurs questions de bien public qui concernent l'ensemble du quartier, à savoir:
- la voirie
- le stationnement
- les mobilités
- internes à la commune
- de la commune vers la métropole
- les itinéraires cyclables et modes doux
- la collecte des déchets
- les capacités d'accueil pour les enfants et très jeunes enfants
- les capacités d'accueil pour les seniors et personnes âgées
- le civisme et les civilités (vs les incivilités, la sûreté et la sécurité)
- la complexité administrative


La circulation automobile et le stationnement
La densification augmente le nombre de véhicules ainsi que les difficultés de circulation et de stationnement. Les capacités de garage sur voies sont saturées, voire insuffisantes. Ce phénomène s'aggrave à mesure qu'on s'approche des limites de Bordeaux.
La Route de Toulouse est un axe problématique, de plus en plus, en raison, notamment, de l'importance et de la consistance des programmes immobiliers, tant à Bègles qu'à Villenave et Talence. La densité automobile monte en flèche. L'heure de pointe s'étale et les difficultés commencent dès 7 heures du matin (plus d'une heure pour se rendre depuis Orphelins à Mériadeck en TBM). Les deux lianes 5 et 15 ont perdu de leur performance.
Les problèmes de stationnement se multiplient, notamment:
- Le P+R Terres Sud est insuffisant et le stationnement se fait sur le parking SIMPLY
- aux abords des écoles et maternelles, peu de capacités d'arrêts de courte durée
- stationnement sous-dimensionné aux abords du Parc de Mussonville
- Le P+R Dorat est bien utilisé, mais sa pérennité ne semble pas certaine.
- Les parkings-silos semblent dédaignés, ce qui génère du stationnement sauvage notamment à Terres-Sud.
- Stationnement anarchique de véhicules électriques de personnes en appartement ne disposant pas de garage.

A l'intérieur du quartier, des voies et boucles en sens unique pourraient augmenter les capacités de stationnement.

Propositions:
1. Un P+R provisoire (dans l'attente du parking définitif prévu à côté du futur terminus de la ligne) de capacité plus importante mériterait d'être envisagé à proximité de l'actuel terminus. (beaucoup de voitures stationnées sur le parking SIMPLY, phénomène qui s'accentuera lorsque l'îlot des concessionnaires sera aménagé).
2. Hypothèse d'un P+R permanent sur cet îlot ?
3. Faire évoluer la gestion des parkings silos proposés par les bailleurs, mais vides car non pris en location. Hypothèse d'un arrêté municipal pour prise de location indissociable appartement+parking.
4. Etudier la pertinence de la mise à sens unique du Chemin de Mussonville, de la rue de l'Epargne, de la boucle Gonzales-Gounod.
5. Equipements de chargement de véhicules électriques.


Les mobilités
En appliquant la règle de trois, une ville de 32000 habitants génère 23% de déplacements de plus qu'une ville de 26000. Il convient par ailleurs de prendre en considération le fait que Bègles s'inscrit dans une métropole de 750000 habitants et d'appliquer un fort coefficient majorateur.
Cependant, 23% de véhicules en plus sur un réseau routier sans évolution notoire, cela conduit à l'asphyxie dont, à Bègles, nous commençons à sentir les premiers effets.
Le phénomène s'amplifie par la politique de Bordeaux-ville de généraliser le stationnement payant et de "chasser" la voiture hors de ses murs. Les "voitures chassées" se retrouvent à Bègles et les problèmes sont seulement déplacés.
La métropole réagit à cette évolution par une politique volontariste de transports en communs. Le tramway a capté d'importants flux de déplacements, mais se révèle inefficace pour les mobilités périphériques (de Bègles à Cenon, de Bègles à Pessac, Mérignac ...) L'ouest métropolitain (Pessac, Mérignac) est l'un des pôles d'emplois de la métropole et nombre de Béglais s'y rend, hélas en voiture.
Par ailleurs, la mobilité des PMR est problématique à certains endroits.
Il y a d'autre part une attente d'extension des itinéraires cyclables (rues F Buisson, Albert Thomas, ...)

Propositions:
1. Qualifier BHNS les lianes 5 et 15 et donc envisager des aménagements sur la route de Toulouse
2. Réflechir à l'intermodalité (voire interopérabilité) tram/TER. Une liaison directe TER depuis Bègles jusqu'à Talence-Pessac (sans passage par Bx St-Jean) pourrait draîner quelques flux périurbains.
3. Une intermodalité à Talence-Gambetta, par aménagement d'une gare TER en dessous de l'arrêt tram, aurait des répercussions positives sur les mobilités à Bègles
4. Augmentation de la fréquence tram C sur le tronçon : Gare Bègles/Terres Sud
4. Profiter de la mise à sens unique pour étendre le réseau cyclable.
5. Etendre les aménagements PMR
6. création d'une station VCUB dans le quartier


Petite enfance, enfance et troisième âge
Redimensionner l'accueil scolaire et périscolaire.
Augmenter les capacités d'accueil pour personnes âgées (EHPAD)


La vie de quartier.
Un besoin de salles et de lieux de réunion.
Pistes:
- agrandissement salle Mussonville, voire son doublement par un bungalow
- création salle sur place C Franck, à partager entre Argous et Birambits
- usage de la salle annexe Espace J Vautrin ?


Une ville sûre et apaisée
Un ressenti de déterioration de la sûreté, de recrudescence des incivilités (voire +) envers les personnes, les biens.
Propositions:
- Faut-il une police municipale ? L'association ne saurait trancher. Elle note en revanche le besoin d'une présence policière plus efficace
- Remettre au goût du jour les missions d'apariteur de voirie


La complexité administrative
Quelques sujets à propos desquels la saisine administrative semble compliquée voire fastidieuse:
- le signalement des dépôts sauvages de déchets ou des défauts dans les tournées de ramassage. Même si les compétences ne sont plus municipales, l'Asso réitère se demande d'avoir un relais municipal qui centralise les demandes et fait le suivi de leur réalisation (cf notre courrier du 12 avril 2017)
- usage des salles municipales: parfois deux interlocuteurs municipaux
- vérification par la municipalité de l'adéquation des moyens de collecte avec l'importance des chantiers mis en oeuvre par les bailleurs


Gouvernance
Une attente de la part du quartier Birambits, et sans doute aussi de la part des autres quartiers, d'être plus et mieux associé aux évolutions de la commune et aux projets d'investissements qui modèlent le futur. Porter les attentes du quartier, mais aussi relayer auprès du quartier les orientations décidées.

Proposition: Une platefome Bègles-Villenave-Talance pour engager des actions communes autour de la mobilité périphérique, des aménagements de la route de Toulouse ...

 

 

Posté par maximus67 à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 septembre 2017

L'Echo de Birambits n°31, septembre 2017

 

birambits_31_1

 birambits_31_2

birambits_31_3

birambits_31_4

Posté par maximus67 à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Village des associations, 26 septembre

L'association du quartier de Birambits ser présente à la journée consacrée aux associations de Bègles, 

Le samedi 26 septembre, de 9h00 à 18h00,

Au stade Moga.

 

 

Posté par maximus67 à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,