La commune de Bègles poursuit sa mutation et le quartier Birambits, auquel aboutit la ligne C du tramway, connait d'importantes évolutions qui modifient en profondeur la vie du quartier, la démographie et le paysage urbain. A l'heure de ce billet, pas moins de 730 logements sont en cour de construction ou de livraison sur le territoire du quartier qui compte quelques 2000 foyers. Il ne s'agit donc plus d'une évolution mais d'une "révolution".

Pour en comprendre la finalité (telle que la puissance publique en a fait la présentation) une brève mise en perspective s'impose. Au tournant de ce siècle, les dynamiques de l'environnement, du coût énergétique, de la tertiarisation des emplois, de la raréfaction des surfaces arables, etc,, sont devenues prépondérantes et ont orienté les politiques publiques. La densification urbaine conjuguée avec une politique des transports publics fut (et est encore) la réponse de la puissance publique au défi du mitage urbain dans les territoires à forte attractivité, telles l'Aquitaine et la Gironde.  (Eléments disponibles sur le site gouvernemental du Commissariat Général à l'Egalité des Territoires: http://www.cget.gouv.fr/)

En d'autres termes, il importait que les métropoles "grossissent" plus vite que la moyenne des territoires.

Ainsi en va-t-il de la métropole bordelaise: BORDEAUX METROPOLE (BM), anciennement la CUB!

En 2010, la CUB comptait quelques 740 000 habitants. L'Aquitaine connait une progression démographique de +1,1 % chaque année. Si BM (ex-CUB ) évoluait au même rythme que l'Aquitaine, sa population en 2030 serait de quelques 900 000 habitants, avec un étalement urbain permanant et des problèmes de transport de plus en plus complexes.

La politique de densification des territoires urbains à conduit la puissance publique à soutenir des croissances plus importantes pour les métropoles. C'est l'objet du dossier BORDEAUX METROPOLE 2030 (http://www.aurba.org/Etudes/Themes/Prospective/Bordeaux-metropole-en-2030-analyses-et-projections). L'objectif affiché était d'atteindre le million d'habitants à l'horizon 2030-2035, associé à la création de quelques 75 000 emplois et de 50 000 logements.

Nous avons tous, les uns et les autres, pu nous rendre compte combien ces politiques d'urbanisme étaient déjà mises en oeuvre sur le territoire de la métropole, que ce soit à Bordeaux-Lac, Euratlantique-Belcier, Bassins à Flots, Niel, Bastide ... La commune de Bègles s'inscrit elle aussi de façon volontariste dans cette dynamique, notamment en ce qui concerne ses quartiers Terres Neuves et Terres du Sud, tous deux traversés par la ligne C du Tramway.

 

La partie nord de Birambits voit s'ouvrir des chantiers pour quelques 160 logements. Quelques exemples:

begles_2016_bonnevie

begles_2016_gounod

 

 

 

 

 

 

 

chemin Bonnevie, 16 appartements; rue Gounod, 27 logements,

La partie Terres du Sud de Birambits, autour du Lycée Vaclav Havel, voit ses grandes friches urbaines accueillir les chantiers pour quelques 570 logements.  

begles_2016_wrezinski

begles_2016_belair

 

 

 

 

 

 

begles_2016_belair5

begles_2016_ceheminbelair

 

 

 

 

 

 

 

rues Wrezinski, Bel-Air, ...

Les 570 logements se répartissent en 148 accessions à la propriété, 162 logements collectifs, 140 logements sociaux et 118 logements étudiants.

 

D'autres projets immobiliers sont à venir, notamment à la confluence de la rue Alexis Labro et route de Toulouse (triangle des concessionnaires).

Les projets actuels et à venir ne sont pas sans poser de nouveaux défis:

- Circulation et de transport en premier lieu: la route de Toulouse, déjà saturée aujourd'hui, devra accueillir les flux nouveaux ainsi que la prolongation de la ligne C du tramway jusqu'à l'entrée de Villenave-d'Ornon. Il conviendra d'être attentif au bon usage des parkings-relais créés au Dorat et au terminus actuel de la ligne C, ainsi qu'aux parkings-silos des nouveaux ensembles.

- Vie de quartier et services: les besoins en commerces de proximité, crèches, garderies d'enfant, écoles primaires ..., en sont accrus.

 

Le quartier Biriambits se prépare à une mutation en profondeur et, d'ores et déjà, l'Association souhaite la bienvenue aux nouveaux arrivants. Elle se tient à leur disposition  pour les informer des activités qu'elle organise tout au long de l'année.